Conversion à l’Islam dans les prisons


La conversion à l’islam dans les prisons fait référence au phénomène moderne observé dans le monde occidental, à savoir une incidence statistiquement élevée de non-musulmans criminels incarcérés qui se convertissent à l’islam dans le système carcéral . Dans la décennie précédant 2014, le nombre de conversions à l’ Islam parmi les prisonniers dans les pays occidentaux a dépassé toutes les autres religions, [1] avec la population musulmane emprisonnée dans l’ensemble (la prison se convertit à l’Islam plus les détenus qui entraient dans le système carcéral en tant que musulmans). .

Bien que de nombreux détenus trouvent la religion pendant leur détention, le phénomène de la conversion à l’islam dans les prisons est particulièrement discuté par les universitaires, le gouvernement et les services sociaux, ainsi que par les autorités pénitentiaires, en raison des interprétations radicales et extrémistes de l’islam . intégrer les branches modérées de l’Islam , dans lesquelles certains détenus se convertissent.

Au-delà du fait que la plupart ou la plupart des détenus convertis à l’islam en prison se convertissent par la force ou la coercition , la principale préoccupation est de savoir si les forces radicales de l’islam exploitent délibérément le système pénitentiaire comme lieu de recrutement spécifique de criminels violents et antisociaux. membres non-musulmans de la société pour la conversion à l’Islam.

Contexte

Les prisons , par leur nature même, abritent une population concentrée de personnes ayant des prédispositions au crime , des personnalités violentes et des comportements antisociaux .

En ciblant les prisons, les courants radicaux de l’Islam peuvent se concentrer sur un sous-groupe criminel violent spécifique de non-musulmans pour leurs efforts de conversion en faisant appel aux traits négatifs préexistants du futur converti. Ces traits négatifs sont attirés par une version de l’Islam qui est violente, antisociale et criminelle non seulement par les normes de la culture hôte non musulmane environnante, mais aussi par les normes de la majorité des musulmans qui suivent les interprétations modérées dominantes de l’Islam.

Selon un consultant du Royal United Services Institute , des «criminels non musulmans» se convertissent à des [courants de l’islam connus pour] l’extrémisme parce qu’ils donnent un sens à leur vie et les aident à se sentir mal à l’aise. Afzal Ashraf, ancien stratège antiterroriste qui a travaillé en Irak, a déclaré “que ceux [non-musulmans] avec un passé criminel qui se convertissent en [courants de l’Islam en proie à l’extrémisme] sont un” idéal “[pour l’extrémisme islamique] parce qu’ils sont déjà immoral, et cela donne un peu de sens à leur vie autrement triste, désespérée et déformée: «[…] je leur ai permis de« sentir ce qu’ils font est moins mal »et ils essaient de passer la criminalité, qui est «une partie importante de leur vision du monde» en tant qu’idéologie ». [2]

Les conversions à des interprétations extrémistes radicales de l’islam dans les prisons alimentent «les inquiétudes quant à la menace grandissante que les criminels [non-musulmans] soient amenés à commettre leurs actes de violence prédisposés au nom d’une cause – dans ce cas, une interprétation de l’Islam – mettant en danger non seulement la population générale non-musulmane, mais aussi mettant en danger et blessant la majorité modérée de la population musulmane. Les «britanniques» ont annoncé qu’ils prévoyaient de créer des unités spécialisées dans les prisons pour s’attaquer à ce qu’un examen commandé par le gouvernement l’année dernière [en 2016] concluait être un «problème croissant» ». [3]

La croissance et l’ impact des conversions de prison

Dans certaines régions, une part importante de la croissance de la population musulmane (croissance qui n’est ni le résultat de l’ immigration musulmane ni le taux naturel de naissance des musulmans ) a été attribuée aux conversions pénitentiaires plutôt qu’aux conversions de personnes du population non incarcérée. Au Royaume-Uni , par exemple, la population musulmane totale du pays dépassait les 3 millions en 2016 [4], ce qui ne représentait que 4,8% de la population britannique en général. Néanmoins, la proportion de prisonniers britanniques qui étaient musulmans en 2016 était de 15% [5], un chiffre supérieur de plus de 300% à la proportion de musulmans dans la population générale.

Parmi les millions de musulmans dans la population britannique en 2011, seulement 5 000 étaient des personnes converties à l’islam cette année-là. Pourtant, la même année, [traduction] «environ 30% des détenus musulmans sont convertis [à l’islam …] et nombre d’entre eux sont, selon les recherches antérieures du ministère de l’Intérieur, issus de milieux ethniques noirs . En 1999, on a constaté qu’au Royaume-Uni «37% des prisonniers musulmans étaient des musulmans noirs contre 7% des musulmans noirs dans la population ( musulmane britannique )», la plupart des détenus noirs musulmans étant convertis à l’islam. Pendant ce temps, “moins de 1% des Caribéens noirs [britanniques] sont musulmans en général, en prison, ce chiffre atteint presque 19%”. [6]

Australie

“Les musulmans sont surreprésentés dans les prisons australiennes , avec un nombre croissant de détenus subissant des conversions dans les prisons.” [7]

Divers médias ont rapporté que des gardiens de prison recevaient des plaintes selon lesquelles des détenus musulmans utilisaient des menaces de violence physique pour contraindre ou forcer des prisonniers non musulmans à se convertir à l’islam. Parmi ces prisons se trouvent des prisons de Nouvelle-Galles du Sud , comme la prison de Kariong et la prison de Lithgow , où des prisonniers ont été contraints de se convertir à l’islam, tandis que les détenus qui refusaient de se convertir ont été agressés physiquement. [8]

Steve McMahon, président de la direction des services correctionnels de l’AFPC, a déclaré que les conversions forcées étaient probablement «extrémistes» et il a averti que «les mesures nécessaires pour gérer les« problèmes émergents majeurs en Nouvelle-Galles du Sud »étaient insuffisantes. ” McMahon a été cité comme disant que “ces gens le font clairement [en se convertissant à l’Islam] pour des raisons autres que leur dévotion à la foi et cela est inquiétant à la lumière du danger que certains de ces individus sont devenus”. [8]

À la prison de Goulburn , les Services correctionnels de Nouvelle-Galles du Sud ont confirmé que des coups de feu avaient été tirés pour tenter de briser une bagarre qui, selon les représentants syndicaux, était due au fait que les détenus étaient forcés de se convertir à l’islam. Les services de correction ont rejeté l’affirmation selon laquelle il s’agissait d’un incident motivé par des considérations religieuses. Cependant, McMahon a indiqué que la violence avait commencé par un prisonnier musulman qui tentait de convertir de force d’autres détenus. [9]

En 2015, dans « Victoria et NSW , 8% et 9% des populations carcérales respectives s’identifient comme musulmanes, contre 2,2% et 3% de la population générale […] Les employés des prisons, qui ont parlé de manière confidentielle à The Weekend Australian , disent qu’ils voient de plus en plus de prisonniers blancs et aborigènes se convertir à l’islam en prison. ” [7]

En avril 2017, il a été signalé que la plupart des détenus de la prison Supermax de NSW (Centre correctionnel à haut risque) étaient musulmans, avec seulement une poignée de non-musulmans. Située à 195 km au sud-ouest de Sydney , la prison est souvent appelée “Super mosquée “. Parmi les détenus musulmans de Supermax, ceux qui purgent des peines pour des infractions criminelles violentes non liées au terrorisme (y compris le meurtre, etc.) sont en grande partie des détenus «qui se sont convertis à l’islam derrière les barreaux». L’Australien a rapporté que “l’islam est devenu une obsession pour les détenus violents […] à l’intérieur de Supermax”. [dix]

France

En France , sur l’ensemble de la population carcérale française, “une grande partie d’entre eux sont des convertis” à l’islam qui s’est converti en prison. [1]

Bien qu’en vertu des lois françaises sur la laïcité, il soit illégal de compter les prisonniers par appartenance religieuse, les experts s’accordent sur l’exactitude d’un chiffre publié en 2015 révélant les 67 500 personnes incarcérées en France cette année-là. malgré que les musulmans ne représentent que 8% de la population générale française. Les experts ont également noté que dans certaines prisons, comme celles proches de Paris et de Marseille , le pourcentage de détenus musulmans est encore plus élevé. [11]

Royaume-Uni

Selon le rapport de l’inspecteur en chef des prisons, Dame Anne Owers, la conversion à l’islam dans les prisons du Royaume-Uni est attribuée aux convertis qui recherchent «soutien et protection dans un groupe avec une identitépuissante » et «perceptions de matériel». Les avantages de l’identification en tant que musulman “en prison, y compris les avantages ou” avantages matériels “disponibles uniquement aux musulmans” tels que plus de temps hors de leur cellule et une meilleure nourriture pendant le Ramadan s’ils deviennent musulmans “. [12]

En 2015, il a été rapporté qu’il y avait eu «une augmentation de la population musulmane ces dernières années, une personne sur cinq purgeant une peine dans les prisons à sécurité maximale de Grande-Bretagne, selon des responsables syndicaux. Cela se traduit par des milliers de retards devenant des soi-disant «musulmans de commodité» – se convertissant à la religion pour jouer délibérément le système. […] Ils ajoutaient qu’ils étaient également rendus encore plus vulnérables à la radicalisation. [13]

États-Unis

Article principal: Conversion à l’islam dans les prisons américaines

En 2016, la population musulmane totale aux États-Unis a atteint environ 3,3 millions (0,9% de la population américaine). Pourtant, entre 2001 et 2014, on estime qu’un quart de million de condamnés américains se sont convertis à l’islam dans le système carcéral américain [1], ce qui rend la prison convertie à l’islam à partir de ces années (sans compter les prisonniers convertis à l’islam). depuis lors) représentent une proportion significative de tous les musulmans aux États-Unis dans son ensemble.

En 2011, les données du Pew Research Center estimaient que les musulmans représentaient 9% des 1 598 780 détenus des États-Unis dans les prisons fédérales et d’État, alors que les musulmans ne représentaient que 0,8% de la population américaine générale l’année précédente. [14]

Dans les prisons fédérales américaines seulement, «des dizaines de milliers de détenus fédéraux se sont convertis à l’islam tout en purgeant leur peine […] alors que je ne souscris pas à une interprétation violente de la foi, […] il suffit de quelques Pour créer une menace, selon Mark Hamm, professeur à l’Université de l’Indiana, spécialisé dans le domaine de la radicalisation carcérale .

“Ce n’est pas le nombre de prisonniers qui suivent des interprétations extrémistes de doctrines religieuses qui constitue une menace”, a déclaré Hamm à FoxNews.com. “Au contraire, c’est le potentiel pour l’individu unique de se radicaliser.” [15]

Voir aussi

  • La radicalisation islamiste dans les prisons européennes
  • Interprétations de l’ identité chrétienne du christianisme parmi certains gangs de prison dans les pays occidentaux.
  • Gang de prison

Références

  1. ^ Aller jusqu’à:c “Abonnez-vous – theaustralian” .
  2. Jump up^ “Attaque Westminster: ‘Les vies basses criminelles sont un idéal pour les recruteurs de terreur ‘ ” .
  3. Jump up^ “Khalid Masood attaquant terroriste de Londres” converti en prison ” ” .
  4. Jump up^ “En 2016, la population musulmane britannique est plus de 3M, devrait augmenter avec plus de demandeurs d’asile” . Ibtimes.com . 1er février 2016.
  5. Jump up^ “Statistiques de la population carcérale” (PDF) . Researchbriefings.files.parliament.uk . Récupéré le 2017-03-25 .
  6. Aller en haut^ Easton, Mark. “Royaume-Uni de Mark Easton: les conversions de prisons islamiques” . Bbc.co.uk . BBC.
  7. ^ Aller jusqu’à:b “La prison musulmane se convertit à la hausse” . L’Australie . 19 juin 2015 . Récupéré le 24 mars 2017 .
  8. ^ Aller jusqu’à:b “Prisonniers musulmans recrutant des détenus par la force dans les prisons de NSW” . Dailymail.co.uk . source non fiable ]
  9. Jump up^ “La bagarre de prison de Goulburn a déclenché des tentatives de convertir des détenus à l’Islam, le fonctionnaire syndical dit” . ABC News (Société australienne de radiodiffusion) . Récupéré le 2017-03-25 .
  10. Jump up^ “A l’intérieur de la ‘Super mosquée’ de l’Australie où les terroristes musulmans radicaux partagent leurs convictions extrémistes” .
  11. Aller^ ^ “Télégraphe” .
  12. Jump up^ “Les prisonniers convertis à l’Islam pour ‘avantages ‘ ” . Telegraph.co.uk . Récupéré le 2017-03-25 .
  13. Sautez^ O’Brien, Zoie (17 février 2016). “Levi Bellfield est un MUSULMAN – pourquoi le vil tueur a-t-il rejoint un nombre croissant de convertis à la prison?” . Express.co.uk . Récupéré le 2017-03-25 .
  14. Jump up^ “Qu’est-ce qui ne va pas dans les prisons françaises?” .
  15. Jump up^ “Mûr pour la radicalisation: le terreau des prisons fédérales” pour les terroristes, disent les experts ” . Foxnews.com . 5 janvier 2016.

Leave a Comment