Gestoras pro Amnistía


Gestoras pro Amnistía ( Amnistiaren aldeko Batzordeak en basque , et Commission for Amnesty en anglais) [1] était une organisation formée en 1979 pour faire campagne pour la libération des prisonniers de l’ ETA et pour soutenir leurs intérêts. [2] Son prédécesseur était La Gestora Pro Amnistía, qui a été fermée en 1977 après que sa demande d’amnistie générale ait été satisfaite. [3]

Après Gestoras pro Amnistía a été rendue illégale par les tribunaux espagnols en 2001, [4] son rôle a été pris par Askatasuna, [5] qui a été elle-même illégale en 2002. [6] Depuis ce rôle a été pris par Senideak, qui a changé plus tard son nom à Etxerat .

En 2008, vingt et une personnes qui avaient dirigé Gestoras pro Amnistía ont été emprisonnées entre 8 et 10 ans chacune [7]

Références

  1. Aller^ ^ “Herri mugimenduak – mouvements populaires” . Euskal Etxea Elkartea . Récupéré le 16 juin 2015 .
  2. Aller^ ^ “Nueva campaña de las gestoras pro Amnistía” . El Pais, 2 avril 1980. Récupéré le 29 janvier 2015 .
  3. Aller^ ^ “La gestora pro amnistía, diezmada” . El Pais, 11 décembre 1977 . Récupéré le 23 janvier 2015 .
  4. Aller^ ^ El juez Baltasar Garzón decreta l’ilegalización de Gestoras pro Amnistía ” . El Pais, 19 décembre 2001 . Récupéré le 6 juillet 2001 .
  5. Sautez^ “Nace Askatasuna de la fusión de Gestoras y Koordinaketa” . El Pais, 17 décembre 2001 . Récupéré le 23 janvier 2015 .
  6. Sautez^ “Garzón déclara ilegales las organizaciones sucesoras de Haika et Gestoras Pro Amnistía” . El Pais, 5 février 2002 . Récupéré le 23 janvier2015 .
  7. Sautez^ “El juez ordena l’ingreso en prision de 12 de 21 milles de Gestoras” . El Pais, 17 septembre 2008 . Récupéré le 23 janvier 2015 .

Leave a Comment